Cubons nous !

Jouons avec des cubes.

Aujourd’hui je vais vous parler de Magic : l’assemblée. Du moins d’une manière de jouer à ce vénérable jeu de cartes.

Vous devez tous connaître Magic de Richard Garfield, le premier des jeux de cartes à collectionner, qui a inspiré des hordes de jeux de cartes, de plateaux et même des jeux vidéos.

Magic est un jeu génial, mais un jeu à collectionner, c’est à dire basé sur un modèle économique particulier : les cartes neuves sont vendues de manière aléatoire, et les cartes les plus intéressantes sont le plus souvent imprimées à peu d’exemplaires. Leur valeur à l’unité s’envole donc sur le marché de l’occasion (qui est un vrai business). Ce système fait le bonheur de l’éditeur (Wizards), des revendeurs, et permet de rémunérer quelques heureux joueurs professionnels qui peuvent vivre de leurs gains.

Mais surtout, il en découle une conséquence directe que les amateurs de Magic connaissent bien : jouer à Magic ça coûte une couille.

Il existe de nombreuses variantes permettant de jouer à Magic sans se lancer dans une course à l’armement qui sera forcément onéreuse. Il faut déjà choisir le format dans lequel on joue (c’est à dire la catégorie, tel que poids-plumes, poids-légers et autres pour les boxeurs). Chaque format limite les cartes disponibles, et certains sont donc bien moins coûteux que d’autres, surtout si l’on regarde du coté de certains formats non officiels comme le paysan ou le pauper qui obligent à jouer sans aucune carte rare. Je joue par exemple au format Paysan – ou peasant –  un format vivant qui permet de construire des decks sympas, voir violents… Je me suis fait tué tour 2 lors de mon dernier tournoi. Comme quoi pas besoin de rares pour faire du deckbuilding intéressant.

Notez que je trouve que le fait de se limiter à un ou quelques formats est aussi valable pour jouer dans son cercle d’amis, ce n’est pas uniquement une chose à respecter pour jouer en tournois ou à la boutique du coin. Cela permet de fixer un cadre et d’éviter que les joueurs expérimenter / disposant d’une grande réserve de cartes / d’un budget conséquent ne dominent trop la situation – on plafonne la course à l’armement.

L’une des variantes les plus intéressante de Magic est le draft (si vous avez joué à 7 Wonders, alors vous avez déjà drafté !) Un draft c’est une construction improvisée du paquet de jeu en partant de paquets de cartes mis en communs. Il faut donc faire les bons choix de cartes sur l’instant, tout en limitant les choix de ses voisins. (Si j’explique mal allez voir cette vidéo de Wizards qui vous expliquera tout).

Le problème c’est que classiquement le draft se joue à l’aide de paquets neufs (3 boosters de 15 cartes par joueur) ce qui fait 10 € pour un draft, au moins une grosse soirée de jeu.

Coûteux pour les amateurs. Mais le CUBE est la pour nous sauver.

Constituer un cube, c’est constituer une réserve de cartes (au moins 360 cartes, afin de pouvoir drafter à 8 dessus) qui sera réutilisée de manière indéfinie pour drafter. Au lieu d’acheter des paquets de 15 cartes, on reconstitue des tas de 15 cartes au moment de jouer en piochant dans le cube. Certains iront mêmes jusqu’à remballer les paquets de 15 cartes dans du papier fin pour simuler l’ouverture du booster neuf (attention fétichisme ludique).

Et voila, on vient de transformer le draft Magic en jeu de société classique : nul besoin que chaque joueur ait son propre deck, pas besoin d’acheter des boosters en prévision de votre soirée, il suffit d’un investissement de départ pour faire votre cube (pouvant être fortement réduit si vous vous basez sur les vieilles cartes que vous possédez) et de quelques compères et c’est parti pour une nuit Magic.

Évidement, le CUBE doit être équilibré, de manière à ce qu’il soit intéressant à drafter : si possible à peu près autant de cartes de chaque couleur, etc. L’une des autre règle classiquement appliquée au cube est le fait de mettre chaque carte en un seul exemplaire. Mais c’est bien sur facultatif.

Et chaque cube va être différent : est-ce que je veux un cube rempli des cartes les plus puissantes ? Ou bien au contraire un cube paysan ou pauper qui ne me coûtera rien du tout ? Axer le cube sur une édition en particulier, le multicouleurs, les artefacts ? Libre à vous. Et c’est la qu’est tout l’intérêt du cube : de constructeur d’un deck on devient constructeur d’une édition entière, à partir de laquelle seront draftés plusieurs decks. C’est au créateur du cube de faire en sorte qu’il soit équilibré et intéressant, que les joueurs disposent de nombreuses possibilités de construction de decks lors du draft.

Sur le long terme, un cube est vivant. Après chaque soirée de drafts entre copains, les remarques et le ressenti des joueurs permettront de faire des modifications : renforcer une couleur qui parait faible, briser un archétype de deck trop dominant, remplacer les cartes qui sont les derniers choix pour l’ensemble des joueurs par des cartes plus intéressantes. Il est également possible d’y insérer les cartes qu’on récupère à droite à gauche pour le renforcer.

Cubetutor vient aider le cubeur. Ce site internet est un outil permettant de faciliter la gestion du cube (pour trier les cartes, compter automatiquement le nombre de couleur, créatures, etc) sans avoir à parcourir sans fin les centaines de cartes de son cube. Mais cubetutor permet également de simuler des drafts à partir de son deck, et à partir des cubes des autres utilisateurs ! L’aspect social du site est très intéressant car il permet de voir les bonnes idées à droite et à gauche. Le site propose même des suggestions automatiques pour les remplacements de cartes, en se servant de la base de données de tous les utilisateurs comme référence.

Welcome to CUBE of Tarkir

J’ai découvert le cube récemment, et lorsque j’ai voulu constituer le mien j’ai choisi de me baser sur l’édition des Khans de Tarkir. Cette extension m’intéresse car elle est juste géniale à drafter, et qu’elle est basée sur des jeux tricolores chose que j’affectionne particulièrement.

Partir sur une base d’une extension permet de s’assurer qu’il y a de bonnes d’interactions entre les cartes (c’est le boulot des gars des Wizards !), mais je ne veux pas me limiter à cette extension. J’ai déjà rentré plusieurs rares du bloc carnage qui traînaient dans mes classeurs (les créatures avec la mue s’intègrent parfaitement à Khans of Tarkir où la capacité a été réédité). Et puis ange exaltée ❤

Comme l’aspect multicouleur m’intéresse beaucoup, pourquoi ne pas rentrer des cartes du bloc Alara (qui repose également sur des combinaisons de trois couleurs, mais des combinaisons différentes de celles de clans de Khans of Tarkir !) voir même jouer des cartes du bloc invasion (Dernier Carré … souvenir !)

Cube of Tarkir est né (et vous pouvez consulter la liste iciet le drafter depuis ici) il y encore beaucoup de cartes en double ou triple, et ces doublons seront les prochaines cartes que j’éliminerai.

IMG_20141115_114259

Je suis curieux de voir vos propres cubes !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s