… ne raccrochez pas, l’équipe technique est en route …

Ça progresse doucement ! Pour le technoprêtre il s’agit de mes premiers pas à l’aéro, grâce à une formation réalisée par BabelBen Minis ! Merci à lui, et je ne peux que vous encourager à le contacter ça vaut vraiment le coût !

_1110378.JPG

Publicités

Campagne pour le secteur Venaxian

Salut tout le monde !

Il est temps de vous parler de la campagne pour le Secteur Venaxian. Car le fortykay c’est sympa, mais à plusieurs c’est quand même beaucoup plus rigolo.

Les joyeux compères de Planet Wargame (qui animent une chaîne youtube et gèrent un site dédié à l’achat d’occasion de petits pitous, dans les deux cas je vous le recommande) ont lancé une campagne communautaire.

L’idée ? Etre plusieurs centaines de personnes jouant ensemble dans un même cadre narratif. A quel jeu ? Peu importe du moment qu’il prenne pour cadre le grim-dark futur gothique de Warhammer 40,000. Les jeux sont nombreux : W40K bien sûr, mais également Necromunda, Kill Team, BFG et même des parties de jeux de rôles. Si des noms telles que la troisième guerre pour Armageddon ou la treizième croisade noire vous disent quelque chose c’est que vous connaissez le principe des grandes campagnes mondiales organisées par Games Workshop. On reprend la même recette (à moindre échelle certes) : les parties des joueurs influenceront le déroulement narratif de la campagne.

Timothée et Vincent de Planet Wargame sont assez orignaux dans leur approche : le cadre narratif de la campagne est simple et efficace, et assez ouvert pour que tout le monde se projette dedans.

Et surtout ils ont eu l’idée très intéressante de faire une pré-campagne ! Les parties de la campagne à proprement parler ne commenceront qu’en février 2019. La période actuelle est donc dédiée à la pré-campagne : chaque participant peut réfléchir à l’historique de son projet, et avancer tranquillement sur la partie modélistique de ses réalisations. Cela permet d’échanger avec les autres, sur la peinture, l’histoire, de créer des alliances ou débuter des rivalités. Bref être fin prêts et très chauds pour le début en février !

Vous pourrez trouver tous les participants de la pré-campagne ici (partie albums du groupe : un album = un projet).

Pour ceux qui sont sur Nîmes / Montpellier n’hésitez pas à rejoindre notre petit groupe de joueurs ici sur facebook :Venexian Sector – Montpellier et alentours.

Maintenant à moi de vous présenter ma réalisation :

+++ MON PROJEEEEEET +++

Vous connaissez bien mon armée de Solarii Knights. Et bien j’ai maintenant envie de passer à autre chose, aussi bien pour des raisons de jeu que de peinture. J’ai toujours l’objectif de continuer à collectionner des armées de l’imperium, notamment car je peux les jouer en allié de mon armée Astartes existante. Cela permet de faire progresser l’armée par petits blocs plutôt que de repartir de zéro à chaque fois que je veux faire 1000 ou 2000 pts d’armée. En attendant la sortie des sœurs de bataille (2019) et d’un codex Inquisition décent (<3) je me penche sur l’Adeptus Mechanicus. J’ai toujours aimé le délire des technoprêtres et l’armée de Jason Lee paru dans le White Dwarf de mai a achevée de me convaincre !

DeIudrCXUAEQRVs

Mon objectif pour février 2018 sera d’aligner une force Skitarii correspondant au moins à un bataillon que je pourrai coupler à une base de Solarii Knights. Cela donnerait à minima : une quinzaine de skitariis, une ou deux onagres et deux QG. Mais si je suis chaud je peux pousser jusqu’à 1000 pts ! Et comme ça je pourrai jouer AdMech sans nécessiter l’appui des marines.

img_20180831_164425

+++ LE FLUFF +++

Le frère-capitaine Antiev Ladd fixait son interlocuteur sans parler. Il ne pouvait s’empêcher de se demander lequel était le plus humain des deux.

De telles réflexions philosophiques n’avaient pas leur place dans l’esprit endoctriné d’un Solarii Knight, qui plus est dans l’esprit du commandant de la troisième compagnie, paladin du sud et du zénith et capitaine du croiseur « Voïd Stalker ». Nulle place au doute, au questionnement. Seulement des décisions tactiques immédiates et l’implacable volonté de protéger Son domaine et d’écraser Ses ennemis.

Mais là, face à la lumière bleutée de ces multiples optiques, la question lui semblait légitime : lequel était humain ? Il y en avait-il seulement un ?

Le technoprêtre qui lui faisait face était la résultante de trente mille années de sciences et de folies. La branche martienne de l’humanité avait plongé sa foi et ses espoirs dans l’union avec la machine. Est-ce que le Magos Dmitir Harkon était encore un homme ? Un transhumain ? Ou bien une simple machine pensante ?

Antiev Ladd était lucide : lui-même n’était qu’une arme, un glaive forgé dans les antiques laboratoires génétiques de Luna. Sous son visage bien plus agréable que celui du magos se cachait un monstre, une créature transformée de son premier brin d’ADN jusqu’à ses multiples organes mutés. L’aboutissement d’une autre science, du savoir miraculé d’une autre planète consumée par la guerre. Ils étaient les deux faces de l’évolution humaine, deux branches différentes réunies par Sa sagesse à l’aube de Sa grande croisade.

– Vous êtes silencieux frère-capitaine. Dois-je poursuivre le récit ?

– Oui, Magos, je vous écoute. Le capitaine n’arrivait décidément pas à se faire à cette voix artificielle.

– Bien. Comme je le disais des générations de magi ont étudié l’apocryphe de Ganymède, cherchant à décrypter ses strophes obscures et tirer le vrai de la légende. L’Omnicraft est-il un objet ? Un SCS ? Pour les sectes les plus mystiques il serait la véritable corne d’abondance perdue, la source de toute relique, l’exauceur de toute chose.
Ce fut au tour du magos de marquer un silence, comme s’il réfléchissait à toutes les possibilités offertes par l’artefact légendaire. Il reprit ses explications.

– Mais tout ceci n’est que rêverie. Sauf une chose, un élément tiré de l’antique texte qu’il a été possible de recouper avec d’autres sources archéologiques : la technoadepte Maïa Vitrinia. Elle est citée comme référente de l’équipe qui étudiait l’Omnicraft : elle aurait donc côtoyé de son vivant la sainte relique, peut-être même aurait-elle rédigé l’apocryphe ! Maïa Vitrinia est la clef menant à l’Omnicraft. Et nous ne savons pas ce qu’elle a pu devenir. La seule trace que nous avons est la preuve de son engagement dans l’équipage d’un libre marchand à bord du « Fierté de Centauri », à l’aube du 35ème millénaire.

– Une piste vieille de sept mille ans donc. Cela semble être faible pour retrouver votre graal non ?

– Ne perdez pas patience Capitaine, j’arrive au point qui va vous intéresser. Il y a de ça trois unités standards, l’une de nos stations d’écoute astropathique dans le système de Rutilia a capté des signaux étranges. Des émissions impériales, mais basées sur des codes démodés, voir antiques. Un navire en perdition, qui s’identifie comme le « Fierté de Centauri ». Comprenez-vous seulement Frère-Capitaine Antiev Ladd ? Surgit du passé, là juste derrière le voile de la cicatrice, le navire libre-marchand qui nous permettra de remonter jusqu’à Maïa Vitrinia et à l’Omnicraft ?
Antiev Ladd ne cachait pas son scepticisme.

– Si seulement il s’agit bien de votre vaisseau légendaire, il est perdu dans l’Imperium Niihilus. Et donc inaccessible. Je vais donc vous poser une nouvelle fois ma question, et j’espère cette fois-ci une réponse courte : qu’attendez-vous de mes frères-chevaliers Magos ?

– Le passage capitaine ! Sur le secteur Venaxian, il y a un corridor warp stabilisé qui peut nous permettre de passer de l’autre côté. Les forces de la croisade Fulminata se regroupent : nous devons passer avant que la fureur de la guerre ne rende le passage impraticable. Pour des raisons que je ne vous expliquerai pas il faut aller vite, et sans que l’Arch-Magos de Rutilia ne soit impliqué. Votre chapitre est réputé pour sa maîtrise du vide. Votre croiseur d’attaque et ses escorteurs passeront à travers toute opposition, et sans attirer plus d’attention que nécessaire. Nous avons donc besoin de vos vaisseaux Capitaine.

Si l’Astartes brûlait de rejoindre la sainte croisade au côté du seigneur Guilliman, il n’était pas inconscient : le plan de chasse des Solarii Knights était déjà dangereusement dispersé à travers l’espace, les 4 et 6èmes compagnies du chapitre étaient les plus proches de lui et pourtant actuellement de l’autre côté de la nébuleuse pourpre. Impossible de compter sur leur soutien. Sa propre compagnie était éreintée suite à une rude campagne contre les pirates Drukariis. Il n’avait plus qu’une seule question à poser au technoprêtre.

– Magos, dites-moi, pourquoi est-ce que je vous aiderai ?

Dmitir Harkon agita seulement l’un de ses trop nombreux doigts. Les deux skitariis placés en retrait s’animèrent d’un seul mouvement parfaitement synchrone. Il se placèrent au garde à vous de part et d’autre de leur maître.

– La dixième Technolégion Urdeshi au complet. Vingt cinq mille combattants et leurs saintes machines de guerre. Les vétérans amers issus d’un monde qu’ils ont eux-mêmes repris à l’Ennemi. Vous ne trouverez pas mieux pour mener à bien la croisade Fulminata, et ainsi nous atteindrons l’Omnicraft.

Antiev Ladd se surprit à sourire. Oui, humain ou pas il commençait à apprécier ce Magos.

Quelques pions prévisionnels

Quand c’est trop silencieux, c’est qu’il y a du gros en préparation !
Et pour préparer cet à venir prometteur, quoi de mieux que quelques petits pions d’objectifs pour se détendre ?

Ça vient de MiniSocles, peints, montés sur base et floqués. Les fleurs des socles aussi viennent de là d’ailleurs ! C’était la première fois que je travaillais ce genre d’herbes, je suis conquis par le rendu, et mes Sylvaneths sont promises à des socles fort fleuris du coup ! 🙂

Ces statues de mains mystérieuses évoquent à coup sur une très ancienne civilisation, portée sur les savoirs hermétiques. Est-ce ça qui l’a perdue ?

 

Barbecube III

On continue le rythme mensuel de nos drafts, avec pour cette troisième édition une amélioration logistique de taille : déménagement chez un pote avec une piscine 😀 Là on commence à être très très bien !

Ce que ça a donné :

  • RB aggro : 3 – 0 (c’est moi :D)
  • Témur : 2 – 1
  • Abzan : 1 – 2
  • UW contrôle : 0 – 3 (mais bon le copain a oublié qu’on pouvait jouer en 40 cartes et a fait un deck de 60 cartes, ça aide pas …)

Content d’avoir enfin fait un deck aggro qui tourne en limité, généralement y a que les contrôles qui me réussissent sur ce format.

Et surtout content que mes joueurs prennent toujours du plaisir à drafter le Cube of Tarkir, ils ne sont pas encore lassés 🙂

cofdavsdrsdr

Barbecube II

diapositive1

Samedi dernier c’était barbecube et c’était bien !

A cinq joueurs voici ce que ça a donné :

  • WUR Jeskaï prouesse (2-2)
  • WUR Jeskaï plutôt agro (4-0)
  • WURg quasi-Jeskaï donc, prouesse (0-4)
  • WGR Naya (3-1)
  • WBG Abzan (1-3)

Trois joueurs sont donc partis sur Jeskai ou assimilé, moi je partais à la base sur Bant (premier pick Kiora suivi d’un vengeur de la tour) mais vu que mes comparses se battaient pour le bleu et que le noir était plus qu’ouvert j’ai bifurqué sur le noir ce qui me donnait donc un paquet Abzan plutôt agro au final.

Au final c’est le deck le plus agro qui a gagné, les parties étaient très serrées et le niveau des decks élevés d’après les participants.

Suite aux parties et grâce à quelques cartes données par un poto j’ai fait quelques modifs au cube, surtout des apports de Dominaria. Rappel pour le drafter c’est par ici : http://www.cubetutor.com/cubeblog/19211, n’hésitez pas à enregistrer votre decks ensuite ça fait plaisir de voir ce que les gens font avec mon cube !

Rendez-vous fin juin pour un nouveau Barbecube 🙂

Toubib !

Salut tout le monde,

L’ami Glitch Bliss n’est pas le seul à s’activer sur ses figurines, de mon coté je rajoute un Apothicaire old school à ma force de Solarii Knights. Acheté d’occase, je ne sais même pas si je le jouerai (les règles ne m’emballent pas plus que ça) mais ça m’aura permis de peindre du blanc !

_1090672

J’ai également acheté d’occase ces scouts, et déjà peints ! Pas tout à fait les couleurs de mon chapitre, mais bon l’absence de jaune vif n’est pas choquante sur des gars dont le job est de passer inaperçus 😉 Et puis je trouve qu’ils s’intègrent bien comme ça, je me suis seulement contenté de les resocler.

_1090676

La grande nouvelle c’est qu’avec cet apothicaire il ne me reste plus que 10 bonhommes à peindre et j’aurai terminé mon stock de space marines ! Et avec ça l’envie de passer à autre chose 🙂

cof

40k n’est pas seul à recevoir des nouveaux bonhommes, voici un minotaure issu de la boite de Mythic Battle ! Alors non : l’objectif n’est pas de peindre TOUT Mythic Battle (car ça ferait vraiment beaucoup), mais de sélection quelques figs sympas qui ont également un profil jouable à Age of Sigmar. C’est le cas de ce minotaure qui pourra rejoindre ma bande du Chaos et venir allègrement meuler des dryades avec ses copains skavens !

_1090683

Peinture rapide et sans prétention, mais je recherche que l’effet table top 🙂

La suite à venir ? Et bien je ne sais pas, soiy terminer mes Solarii Knights, soit … autre chose !

Il pleut du fer sur les forêts automnales

Forts d’un Week End riche en disponibilités, nous avons récemment mis en place une après-midi Warhammer dans les collines sauvages dominées par le Pic Saint Loup.

Deux tables, quatre joueurs sanguinaires à la cool, une tonne de figurines et l’Histoire était en marche.
D’ailleurs sur la tonne de figurines une bonne moitié était franchement « vintage ». J’ai fouillé dans mon fond de coffre pour ressortir de quoi permettre à ceux qui n’avaient pas d’armées Age of Sigmar de pouvoir jouer. Des troupes de l’empire et du chaos ont donc retrouvé les plaines de la guerre pour la première fois depuis… Vingt ans. Brr.

Bref. Voici le PIRE rapport de bataille de l’histoire !


Lire la suite

Et d’un barbecube

Bonjour tout le monde !

Il y a pas longtemps je vous parlais du CUBE, une variante Magic qui me plait beaucoup.
Hum, en fait c’était en 2015, mais vous pouvez toujours vous référer à mon article de présentation par ici. Et pour ma santé mentale on va continuer à dire que c’était il n’y a pas si longtemps que ça.

Bref, hier c’était barbecube avec les copains. Oui, barbecube, un concept génial qui vous permet de marier draft et bières, saucisses et 4/4 vol. Le paradis je vous dis !

IMG_20180501_114709_1.jpg

On est donc revenus avec plaisir sur le Cube of Tarkir (vous pouvez étudier sa composition ici, et même le drafter par là !). A quatre joueurs, voici ce que ça a donné :

  • Bant (UWG), deuxième
  • Jund (RBG), premier
  • Abzan (BWG), troisième
  • Mardu (RWB), quatrième

On a donc deux joueurs sur quatre qui sont partis sur des couleurs alliées (les éclats d’Alara) et non les clans aux couleurs ennemies de Tarkir. Le pari semble donc réussi, et l’introduction des éclats au sein du Cube of Tarkir plait aux joueurs lors du draft !

Voici mon deck Bant :

IMG_20180501_114338.jpg

Du vol, un poil de contrôle (temps des glaces c’est vraiment honteux), j’ai bien aimé !

Et le deck Abzan d’Enihone (sans les terrains) :

IMG_20180501_114652.jpg

Mes invités sont donc contents du Cube (et des saucisses), la suite est programmée pour dans un mois, on va essayer d’être un peu plus car mon cube peut supporter jusqu’à huit joueurs !

Le bruissement de la Bruyère

Les feuilles folles saccadent au rythme d’une promesse : le réveil de la forêt est imminent ; son chant est de rage et ses projets sanglants.

Voici les premières images du Cercle de Bruyère. Pour l’instant seuls les socles ont été travaillés avec un mélange feuilles mortes broyées, écorces et sable dont je ne suis pas mécontent !

 

Glitch Bliss

 +-+-+-+-+-+-+ +-+-+-+-+-+-+-+-+-+ 
 |K|E|R|N|E|L| |I|N|T|R|U|S|I|O|N| 
 +-+-+-+-+-+-+ +-+-+-+-+-+-+-+-+-+

Le blog clic, le blog grince, le blog craque et me voilà !

Intrus invité voici mon entrée de pirate imaginaire de zones autorisées : Glitch Bliss, pour vous servir.
Comme Kanaj je suis forestier de la jungle ludique depuis toujours ou presque. Si le Jeu de Rôle est mon principal outil à créer, cela ne me fait pas négliger le reste ; Figurines, Jeux Vidéos, parfois plateau, autrefois cartes. Pourquoi se limiter ?

Quand il me prend l’envie d’être sérieux, je me passionne pour le Game Design. Quand il me prends l’envie d’être acharné, je travaille à la création de jeux vidéos. Du code, de la 3D, de l’animation, de la sueur et des larmes. Et quand il me prend l’envie des deux, je joue à l’écrivain.
J’espère que mes posts seront à la hauteur de votre temps, et de l’hôte de ces lieux.

 +-+-+-+-+-+-+ +-+-+-+-+-+-+-+-+-+ 
 |K|E|R|N|E|L| |I|N|T|R|U|S|I|O|N| 
 +-+-+-+-+-+-+ +-+-+-+-+-+-+-+-+-+

Age of Sigmar X Frostgrave

Je me rends compte que je n’avais pas posté de photo de la loge d’Azur complète, ma bande pour Frostgrave. C’est donc chose faite.

Mais pourquoi la loge d’Azur traîne t-elle au milieu de skavens et autres individus chaotiques ? Et bien tout simplement parce qu’on peut aisément la jouer comme une unité de dix Kairic Acolytes, les cultistes dévoués à Tzeench. Le démon de son côté fait un enfant du chaos parfait. En mêlant la loge d’Azur, des vieux skavens resoclés et un magnifique ogre mage, je me retrouve avec un embryon d’armée chaotique pour Warhammer Age of Sigmar plus que significatif. Le seul problème reste la disparité des socles qui nuit à la cohérence de l’ensemble, mais tant pis on va faire avec.

La suite ? Peut être compléter les moines de la peste (ils ne sont que trois), ou alors trouver quelques horreurs roses pour le sortilège de l’ogre thaumaturge. Enfin j’ai déjà de quoi latter les Sylvaneths de l’ami Glitch Bliss. Des Sylvaneths ? Glitch Bliss ? Vous comprendrez bientôt !

Le puits empoisonné – Donjon de Poche

Invitation en contrées inhospitalièresMercredi j’ai joué à Dragon de Poche² avec 6 joueurs. Mon objectif perso était de réussir à faire du jdr improvisé : ne pas passer 4 heures à lire / préparer un scénario, ne pas passer une soirée à créer des persos et expliquer les règles ou le setting, etc.

J’ai créé le scénar en réalisant des tirages aléatoires le lundi soir, ça a mûrit dans mon esprit et j’étais opérationnel le jour de la partie sans y avoir passé des heures.
On s’est retrouvés à 14h, à 15h30 les six persos étaient créés et la carte complétée collectivement. On a ensuite joué jusqu’à 19h. Et on s’est bien marrés, bref le contrat était rempli !

Cote liorine

Voici la carte de la Côte Liorine, créée de manière collective par les joueurs avant la partie.

Durant la partie j’ai utilisé les règles de voyage pour générer les rencontres, qui étaient tirées dans les listes de noms du bouquin. Et bien cela a très bien marché !
J’ai quelque fois été surpris par le coté « tous les PJ sont magiciens » ce qui leur donne un gros niveau de puissance, mais bon ça marche quand même très bien.

N’hésitez pas à lire mon compte-rendu sur le minisite créé à l’occasion. L’un des mes joueurs particulièrement motivé a également rédigé sa version du compte-rendu, tel que vécu par son personnage gnome, écrit avec son propre argot, bref c’est ça vaut le coup d’œil !

Mythic Day 2017

Bonjour à tous,

Ce week-end j’ai eu la chance de participer au Mythic Day. Il s’agissait d’une journée organisée par l’éditeur Mythic Games, afin de fêter l’arrivée prochaine du jeu Mythic Battles : Pantheon financé avec succès l’an dernier sur kickstarter, et de faire découvrir leur futur jeu Times of Legends : Joan of Arc.

xpcstibz6asxom9q-ovvtyg7p1k

J’ai débarqué avec un collègue comme novice total : nous n’avions jamais joué ni à l’un ni à l’autre jeu, je suis simplement l’un des soutiens de Mythic Battles.

La bonne surprise : le Mythic Day était organisé pas très loin de chez nous, et surtout dans un cadre splendide ! Rien de moins qu’un ancien couvent loué pour l’occasion ! Y a pas à dire ça change de la salle des fêtes du village.

L’ambiance était très sympa, l’organisation au top, et nous avons pu tester les deux jeux.

Joan of Arc est très sympa, un jeu assez narratif . Nous avons joué le scénario de recherche d’un loup-garou caché parmi les pauvres habitants d’un village du XVIème siècle. Nos adversaires nous ont bien bluffé et nous n’avons pas découvert qui était le loup à temps ! Le système de base est sympa, cela m’a fait pensé au placement d’ordres du jeu de plateau du Trône de Fer. Le tout est facile d’accès, à proposer à ceux qui ne sont pas forcément des gros gamers. Et j’ai beaucoup aimé les figs en 15 mm et les décors (claquage de rétine devant les figs studio… du free-hand sur des boucliers de la taille d’une pièce d’un centime c’est juste n’importe quoi …) J’espère juste qu’il travailleront davantage le graphisme des tuiles de jeu, que je trouve un peu trop vert.

Le restant de la journée a été dévolu à Mythic Battles, avec une partie de découverte, ainsi que l’observation de plusieurs parties du tournois qui s’est déroulé pendant la journée.

Et pour tout dire, il s’agit d’une réelle claque ludique ! C’est un jeu qui parlera à tout ceux qui ont déjà touché à un jeu de figurines, mais qui sera aussi relativement accessible aux non-wargamers (on reste tout de même dans du jeu touffu). Le jeu est complet, riche, la phase de draft est géniale est apporte beaucoup dans l’intérêt de long terme du jeu. Les figurines sont très sympas, le matériel (cartes, plateau) splendide. Une partie est assez rapide (moins de deux heures), et c’est un excellent compromis entre fluidité et richesse. Cela faisait très longtemps qu’un jeu ne m’avait pas produit cet effet ! Pour tout vous dire à la fin de la journée on commentait la finale du tournoi comme deux Nelson Monfort alors que l’on n’avait jamais joué le matin même !

Mythic Games a vraiment eu une super idée d’organiser une partie à quelques mois de l’arrivée des boites chez les backers. En effet l’élan d’une campagne de financement participatif s’essouffle avec les délais de productions, et il n’est pas rare de recevoir le jeu alors que l’on ne l’attend plus du tout et que l’on est totalement passé à autre chose. Après cette journée inutile de vous dire que je suis remonté à bloc ! Cela va être difficile d’attendre septembre et l’arrivée des boites.

N’hésitez pas à faire un tour chez les gars de Beasts of war qui ont fait le déplacement depuis leur Irlande natale pour couvrir l’événement, leur reportage est très complet.

A très bientôt pour une partie de Mythic Battles 🙂

Solarii Knights : ça avance !

La genèse des Solarii Knights date de 2007, cette archive Warmania en témoigne. A l’époque je voulais faire des Mortifactors !

Je n’ai pas touché à 40k depuis la peinture de cette escouade de cinq marines, en 2007 donc.

Lors de la sortie de Black Reach, j’avais acheté la boite pour les figs pas chères, peinturluré un peu, mais rien de plus.

Quelques figurines peintes en 2013, un dread acheté d’occase car aux couleurs de mon armée, mais toujours pas de partie de w40k (à l’époque mon seul jeu de figs est Infinity).

Et voici maintenant où j’en suis ! La version 8 de 40k a remotivé l’ancien noyaux de potes joueurs, et j’ai donc repris les pinceaux pour achever cette armée peinte il y a 10 ans !

Je me retrouve donc avec 650 pts de peints (et re-soclés sur du 32 mm, ça va bien mieux aux Marines qui étaient bien à l’étroit sur du 28 mm !)

J’en ai profité pour travailler le fluff de mon chapitre (il ne s’agit de Mortifactors mais de Solarii Knights), voir cet article avec trois pages d’historique à la manière des anciens index astartes !

La suite du programme : un peu de blindés (razorback et prédator, et pourquoi pas une troisième escouade tactique, des terminators, voir même, soyons fous, un archiviste !)

Quelques adeptes de plus pour Frostgrave

La loge d’Azur progresse ! Voici les initiés (4 brigands pour ce qui est du profil dans Frostgrave), menés par le Magister (l’apprenti de la bande question invocation, mais maître du culte). Ils sont appuyés par Gunther le damné (le chauve à la hache, profil de templier).

img_20170122_193852

 

Et voici l’Héritier, le terrible démon que vénère la loge. Bon, quand j’arrive à l’invoquer c’est super, il tape fort. Le problème c’est qu’il frappe très fort et que je peux en perdre le contrôle… ce qui m’est arrivé à la dernière partie, il m’a latté une bonne partie de la bande, et m’a tué le Magister qui ne s’est pas relevé ! Un adepte a de suite été promu nouveau magister, au coût de complexes rites de passage (et de plus de 200 pièces d’or !) On va dire que c’est le prix à payer quand on fait un pacte démoniaque.

Vous avez aussi un petit squelette qui peut servir de monstre errant, ou de créature d’un nécromant.

Il ne me reste quelques figurines à peindre : deux arbalétriers mercenaires, l’invocatrice et l’apothicaire de la bande. Des figurines Rackham et Hasselfree, pour changer du Games Workshop.

Aleph VS Nomades

Ce weekend je me suis fait défoncer par des Nomades. Et c’est la deuxième fois que ça m’arrive. Bon c’est aussi la seconde fois que je joue mon armée Aleph, mais je suis pas encore au point !

C’était quand même l’occasion de prendre quelques photos de ma table, j’y ai fait de nouveaux morceaux de jungle en prévision du GME où elle sera utilisée.

Voici mes remarques :
Aleph manque d’armes à longues portée. Je n’ai pas de mitrailleuses dans la liste, et j’ai eu du mal à chasser les snipers adverses. Les ORA de longue distance (sniper, drone à réaction totale) font mal.
Le spitfire de l’asura est trop limite en portée, et le Dasyus limite en attaque.
J’ai vraiment souffert des snipers adverses : il me fallait les nettoyer pour avancer sur les objos, et j’étais mal armé pour ça. Ensuite avancer sur l’objo reste compliqué : je voyais mes deux drônes Daleth polyvalents pouvant faire ce job, mais leur armement au combi est trop limité.
De même pour mes autres spécialistes. Thamyris et la sophotec ne sont pas armés à longue distance, et n’ont pas de fumi / capacité d’évasion pour prendre l’objo. Si le chemin n’est pas nettoyé c’est compliqué.
L’asura + myrmidon lanceur de fumis c’est fort. Cela demande des ordres et que je m’entraine un peu mais c’est une bonne combo.
Putain les ordres, c’est chaud ! Passer de haqqislam à 8 ordres lors du premier tour c’est juste. Je n’arrive pas à nettoyer le chemin et à prendre les objos à la fois.
Il me manque des drones esclave pour la sophotec.

Avec quelques modifications à la marge j’arrive à cette nouvelle liste.
J’ai remplacé le dasyus par un posthumain (sniper + observateur avec double PM) car cela fait la même chose pour moins cher. Et avec l’argent économisé je passe un drone daleth en drone zayin HMG.
J’espère que la HMG me donnera un peu plus de répondant à longue distance. Mais j’ai peur de trop facilement la perdre en tour réactif et qu’elle me manque quand je monterai à l’assaut…
Bon par contre toujours pas de rab’ pour un drone esclave, à moins d’enlever le drone synchro du fonctionnaire deva.

Aleph nouvelle version
──────────────────────────────────────────────────

10
SOPHOTECT Combi Rifle, D-Charges / Pistol, Knife. (0 | 31)
THAMYRIS Hacker (Hacking Device) Pitcher, Nanopulser / Assault Pistol, Knife. (0.5 | 24)
DEVA Lieutenant Combi Rifle, Nanopulser + Devabot / Pistol, Knife. (0 | 27)
DEVABOT Heavy Flamethrower / Electric Pulse. (4)
DALETH Rebot Combi Rifle, Sniffer / Electric Pulse. (0 | 17)
ZAYIN Rebot HMG / Electric Pulse. (1 | 26)
NAGA (Minelayer) Boarding Shotgun, Antipersonnel Mines / Pistol, Knife. (0.5 | 27)
NAGA (Minelayer) Boarding Shotgun, Antipersonnel Mines / Pistol, Knife. (0.5 | 27)
MYRMIDON Chain Rifle, Nanopulser, Smoke Grenades / Pistol, AP CCW. (0 | 16)
ASURA Spitfire, Nanopulser / Pistol, AP CCW. (2 | 70)
PROXY Mk.5 (Forward Observer) 2 Submachine Guns, Nanopulser, E/M Grenades / Pistol, Knife. (0 | 10)
PROXY Mk.2 MULTI Sniper Rifle, Nanopulser / Pistol, Knife. (1.5 | 24)

6 SWC | 299 Points

Open in Infinity Army